You are currently viewing Traitement Diabète Type 1 : La Solution !
Traitement diabète type 1

Traitement Diabète Type 1 : La Solution !

Traitement diabète type 1 : bien comprendre les symptômes et causes de la maladie pour réussir à la traiter à base de notre remède naturel. Le diabète de type 1 étant une maladie métabolique chronique, il se déclenche le plus souvent pendant l’enfance ou au début de l’âge adulte. Ainsi, suivant les statistiques, il touche environ 10 % des personnes vivant avec le diabète.

 

Traitement Diabète de Type 1 : Définition

Le diabète de type 1, autrefois appelé diabète insulinodépendant (DID), représente 10 à 15% des cas de diabète. Généralement, il touche une personne non obèse, avant l’âge de 30 ans. Il provient de la destruction des cellules du pancréas, spécialisées dans la production d’insuline, appelées les cellules bêta des îlots de Langerhans.

Les personnes qui en sont atteintes, sécrètent peu ou pas d’insuline. En l’absence de traitement diabète de type 1, leur glycémie est constamment trop élevée, mais le sucre contenu dans le sang est inutilisable comme source d’énergie par les cellules. Celles-ci doivent alors brûler des graisses ou des protéines pour couvrir leurs besoins énergétiques.

À long terme, l’élévation permanente du taux de sucre provoque aussi des dégâts, notamment sur les vaisseaux sanguins. Le diabète est une maladie très fréquente dans les pays occidentaux et les régions éloignées de l’équateur.

 

Les causes du Diabète Type 1

On ne saurait exactement préciser les causes de l’apparition du diabète de type 1 puisqu’elles demeurent inconnues. Toutefois, dans la majorité des cas, les cellules qui produisent l’insuline appelées cellules bêta, situées dans le pancréas, sont détruites par le système immunitaire. Ce phénomène évolue habituellement sur plusieurs années. Il débute bien avant l’apparition des premiers symptômes de la maladie.

Par ailleurs, le diabète de type 1 (DT1) peut avoir pour cause : le dysfonctionnement de lymphocytes T (des cellules du système immunitaire) qui se mettent à identifier les cellules ß du pancréas comme des cellules étrangères à l’organisme du patient, et à les éliminer.

 

Les symptômes du diabète de type 1

Lorsque vous souffrez d’un diabète de type 1, vous pouvez au prime abord, ne présenter aucun symptôme, et ce, pendant des années. Mais suite à l’évolution de la maladie, des signes finissent par apparaître soudainement (en général, quand 80 à 90 % des cellules du pancréas ont disparu). On peut citer :

  • soif et faim anormales ;
  • envie persistante d’uriner, capable d’entraîner des problèmes de « pipi au lit » (énurésie) chez un enfant jusque-là propre ;
  • fatigue anormale ;
  • sécheresse et démangeaisons de la peau ;
  • cicatrisation lente des coupures et blessures ;
  • infections fréquentes des gencives, de la vessie, du vagin et de la vulve ou du prépuce ;
  • insensibilité (ou fourmillements) des mains et des pieds ;
  • vision floue.

Cependant, chez le nourrisson, le diabète de type 1 est rare et lié à une anomalie génétique. Il se traduit par :

– un érythème fessier (fesses rouges) sévère ;
– des malaises ;
– une faible prise de poids, malgré un bon appétit ;
– des couches mouillées en permanence ;
– parfois, des vomissements et de la déshydratation.

Enfin, chez les enfants, le diabète de type 1 est plus fréquemment diagnostiqué au cours de deux périodes de la vie : entre 4 et 6 ans, ou entre 10 et 14 ans

 

Le diagnostic du diabète de type 1

En présence de symptômes évoquant un diabète de type 1, le médecin prescrit des analyses de sang. Le diagnostic se fait en mesurant le taux sanguin de glucose (sucre), ainsi qu’en recherchant la présence de sucre et de corps cétoniques dans les urines.

Si le diagnostic se confirme, l’hospitalisation est systématique. Elle permet de réaliser un bilan complet, de mettre en place un traitement à l’insuline adapté et de débuter un processus d’éducation thérapeutique. Celui-ci permet au patient d’apprendre les principes de sa prise en charge (traitement, alimentation, activité physique, etc.).

 

Les éventuelles complications à court terme

Le traitement diabète type 1 peut provoquer des complications aigües, sous forme de malaises graves s’il est mal diagnostiqué, mal traité ou lorsque le traitement n’est pas suffisamment adapté à l’alimentation et à l’activité physique.

En effet, en cas de faux traitement du diabète type 1, le glucose s’accumule dans le sang, mais ne peut être utilisé pour produire de l’énergie. Le corps va alors procéder à son remplacement par une autre source d’énergie comme les acides gras (lipides). Cela entraîne la production de substances acides, les corps cétoniques. Ces substances s’accumulent et provoquent une acidification excessive du sang et des cellules, déclenchant des symptômes potentiellement fatals :

  • une haleine au parfum de pomme caractéristique,
  • une déshydratation,
  • nausées et vomissements,
  • des maux de ventre,
  • difficultés pour respirer,
  • une confusion,
  • un coma dit « acidocétosique » (cause la plus fréquente de décès lié au diabète de type 1).

Les complications possibles à long terme

A long terme, le diabète de type 1 peut provoquer des complications particulières. En outre, ces complications s’observent chez les adultes, après quelques années de diabète. Néanmoins, leur prévention doit commencer dès l’enfance, en prenant les habitudes qui favorisent un contrôle efficace de la glycémie.

Les complications à long terme du diabète de type 1 sont surtout de deux ordres :

  • une atteinte des petits vaisseaux sanguins (microvasculaire) : elle se traduit au niveau des yeux, plus particulièrement de la rétine et du cristallin. Elle affecte aussi les reins, entrainant une insuffisance rénale. Par ailleurs, la cicatrisation des plaies et blessures est ralentie, et la peau se défend moins efficacement contre les infections. Au nombre de ces dernière, ces infections de la bouche (gingivites et parodontites) sont plus fréquentes,
  • une atteinte des artères principales ( macrovasculaire ) : elle correspond à un rétrécissement de ces gros vaisseaux et peut entraîner un infarctus, un accident vasculaire cérébral ou une mauvaise circulation dans les artères des jambes (artérite).

Traitement Diabète Type 1

Le principal traitement consiste à contrôler le taux de glucose dans le sang par un régime alimentaire sain, et à prendre des traitements faits à base de plantes, par voie orale. Il est également nécessaire d’effectuer un dépistage régulier pour déceler d’éventuelles complications.

Compléments alimentaires

A l’instar de la prise d’insuline, quelques compléments alimentaires, pris une seule fois par jour, pourraient favoriser la régulation de la glycémie. Cependant, il vous faudra être vigilant pour éviter une hypoglycémie trop brutale. Ainsi, deux catégories de compléments alimentaires s’imposent :

  • Chrome : il permet une meilleure absorption de l’insuline dans la cellule. Il sera pris de préférence en oligo-élément pour le Diabète Insulino Dépendant, de type I : 1 bouchon par jour.
  • Le lait de chamelle fait l’objet de recherches et pourrait être développé un jour en complément alimentaire, ou en alicament (dans les pays sub-tropicaux).

La phytothérapie

En cas de diabète de type 1, la phytothérapie (utilisation des plantes à des fins médicinales), qui constitue notre domaine de prédilection, est un traitement naturel de premier choix.

En effet, il existe différentes formes de compléments alimentaires : les tisanes, les teintures-mères, les gélules et les poudres. Plusieurs plantes ont un effet bien étudié sur la glycémie; et le remède naturel que nous vous recommandons pour guérir efficacement du diabète de type 1, en est une preuve.

Veuillez bien de nous contacter directement via Whatsapp ou appel au +22999300300 afin d’en savoir plus sur nos différents traitements pour tous types de maladie et/ou pour lancer des commandes. Nous sommes présents dans presque tous les pays du monde.

Laisser un commentaire

Entrez Captcha ici : *

Reload Image