You are currently viewing staphylocoque doré traitement naturel

staphylocoque doré traitement naturel

staphylocoque doré traitement naturel

Définition

Les staphylocoques sont des bactéries à l’origine d’affection bénigne de la peau comme l’impétigo. Ces bactéries, de type « cocci à Gram positif », se retrouvent habituellement dans la muqueuse nasale de personnes en bonne santé. Elles peuvent ensuite migrer vers d’autres régions comme les aisselles ou la partie génitale (les zones humides du corps en général) par le canal des mains. Il existe une quarantaine de staphylocoques mais seul le staphylocoque doré (Staphylococcus aureus) est retrouvé parmi les causes des pathologies infectieuses car c’est une bactérie qui est à l’origine de graves infections et elle peut même entrainer une intoxication alimentaire. Environ 30% de la population en bonne santé peut héberger les staphylocoques doré dans son organisme de façon permanente contre 50% de façon intermittente et seulement 20% ne sera jamais porteur de la bactérie. Dans cet article, nous parlons de « staphylocoque doré traitement naturel ».

 

Mode de transmission des staphylocoques

Les staphylocoques se transmettent de trois façons différentes : d’un individu à un autre ; à partir d’objets contaminés ou lors de l’ingestion de toxines. Dans le premier cas, d’un individu à un autre, la contamination se fait lorsqu’il y a des lésions sur les infections cutanées avec présence de pus. Dans le second cas, certains objets comme les taies d’oreillers ou les serviettes peuvent transmettre les bactéries à staphylocoques.

Ce sont des bactéries qui peuvent survivre plusieurs jours hors du corps humain dans des endroits très secs et à des températures élevées. Le troisième cas est relatif aux toxines alimentaires. Certains aliments hébergent des staphylocoques qui se multiplient progressivement et libèrent des toxines. La consommation de ces aliments entraine l’ingestion des toxines qu’ils contiennent et par conséquent, la maladie se déclenche. Dans cet article, nous parlons de « staphylocoque doré traitement naturel ».

Les symptômes des staphylocoques

Nous allons présenter les symptômes en fonction des maladies que ces bactéries entrainent. Ainsi, on a :

  • Infection cutanée

Dans le cadre d’une infection cutanée, les bactéries se manifestent par les signes suivants :

  • Des furoncles ou folliculites ;
  • Boutons contenant du pus soit sous les bras, soit au niveau de l’aine ou des fesses ;
  • Douleur suivi de rougeur et de gonflement de la peau ;
  • Impétigo qui se manifeste par l’apparition de vésicules et de croutes jaunâtres ;
  • Cellulite infectieuse ;
  • Panaris

 

  • Intoxication alimentaire

L’ingestion d’aliments remplis de toxines staphylococciques se manifeste par :

  • Des douleurs abdominales ;
  • Apparition brutale de nausées ou de vomissements ;
  • Crampes intestinaux suivi de diarrhée

Les symptômes là disparaissent généralement dans l’intervalle de 24 à 48 heures.

 

Les complications qu’entrainent les staphylocoques

En absence de prise en charge médicale, les symptômes évoluent et entrainent les complications comme la septicémie, le choc toxique et les arthrites infectieuses. La septicémie, encore appelée « infection du sang » se produit lorsque les bactéries s’introduisent dans la circulation sanguine et se multiplie ce qui entraine une infection généralisée potentiellement mortelle. Elle se manifeste par la fièvre et les frissons.

Le choc toxique, quant à lui, survient suite à la multiplication des bactéries dans le vagin ou dans n’importe quelle autre partie du corps. Le taux de mortalité lié au choc toxique est très élevé et un décès peut survenir en l’espace de quelques heures. Il se manifeste par une forte fièvre, maux de tête, la confusion, fatigue ou faiblesse extrême, douleurs musculaires, vomissements, diarrhée, maux de gorge….

L’arthrite infectieuse, quant à elle, survient lorsque l’une des bactéries à staphylocoque atteint une articulation et s’y multiplie. L’arthrite peut affecter les genoux, les chevilles, les hanches, les poignets ou les coudes. Elle se manifeste par le gonflement des articulations suivies de douleurs aigues, de la fièvre et des frissons ou tremblements. Dans cet article, nous parlons de « staphylocoque doré traitement naturel ».

Moyens de prévention contre les staphylocoques

Les infections à staphylocoques sont, pour la plupart du temps, de faible gravité et se soignent à l’aide d’antibiotiques. Dans d’autres cas, elles peuvent être très graves voire même mortelle. C’est pour cette raison qu’il est préférable de les prévenir. Les mesures de prévention que nous recommandons sont les suivantes :

  • Se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon pendant 15 à 30 secondes au moins et bien les sécher ;
  • Garder les blessures ouvertes afin d’éviter la propagation et la multiplication des bactéries ;
  • Eviter de partager les effets personnels comme les serviettes, les rasoirs, les vêtements de sports ou les équipements de sports

 

Moyens de prévention contre les complications

Pour réduire les risques de choc toxiques, les femmes devraient adopter les mesures d’hygiènes lors de l’utilisation des tampons. Il s’agit notamment de :

  • Se laver systématiquement les mains avant chaque manipulation de tampon ;
  • Remplacer les tampons toutes les 4 heures ;
  • Utiliser les tampons aux pouvoirs d’absorption minimale ;
  • Eviter le port des tampons pendant la nuit ;
  • Ne pas utiliser les tampons avant apparition des règles ;
  • Privilégier l’utilisation des serviettes hygiéniques ;
  • Alterner l’utilisation des tampons avec les serviettes

 

Pour plus d’informations, visitez notre site en cliquant sur le lien www.ndiasanté.com

Dans cet article, nous parlons de « staphylocoque doré traitement naturel ».

Les personnes à risque et les facteurs de risque de staphylocoques

 

Personnes à risque

  • Les personnes dont le système immunitaire est affaibli.
  • Les personnes souffrant de maladies chroniques.

Facteurs de risque

  • Avoir une coupure ou une éraflure et être en contact avec une personne qui est infectée par un staphylocoque.
  • Être hospitalisé ou avoir fait un séjour à l’hôpital. Malgré les efforts déployés pour éradiquer les bactéries à staphylocoque, celles-ci demeurent présentes dans les hôpitaux et sont susceptibles d’atteindre les personnes les plus vulnérables, par exemple les personnes traitées pour :
    • Des brûlures.
    • Plaies chirurgicales.
    • Des problèmes de santé tels que le diabète.
  • Subir des traitements par intubation, avoir des cathéters, être en dialyse ou avoir recours à des appareils de ventilation mécanique, par exemple pour traiter l’insuffisance respiratoire chronique.
  • Pratiquer des sports de contact ou partager du matériel sportif. Les athlètes qui échangent des rasoirs, des serviettes, des uniformes ou de l’équipement sportif peuvent transmettre l’infection suite au contact direct avec la peau.
L’utilisation de tampons et le choc toxique

Tampon

Plus de 700 femmes ont été victimes du syndrome de choc toxique (SCT). Cette épidémie a été associée aux toxines de la bactérie Staphylococcus aureus, lors de l’utilisation de tampons au pouvoir absorbant très élevé. Les chercheurs n’ont pas pu déterminer de lien précis entre l’utilisation de tampons et le syndrome du choc toxique. Les chercheurs avaient émis l’hypothèse que la muqueuse du vagin des femmes qui gardaient les tampons longtemps devenait plus sèche, donc plus fragile. Les staphylocoques dorés avaient plus de temps pour se multiplier et fabriquer suffisamment de toxines pour entraîner un choc toxique.
Ils ont conclu que plusieurs facteurs pouvaient intervenir et certaines précautions devraient être observées par les utilisatrices de tampons :

  • Utiliser des tampons au pouvoir absorbant faible. Les tampons hyper absorbants ont d’ailleurs été interdits partout. Une femme ne devrait pas utiliser de tampon au pouvoir absorbant supérieur à celui qui répond à ses besoins. Sinon, le tampon peut assécher la muqueuse vaginale, l’irriter, provoquer de petites lésions qui facilitent le passage des staphylocoques ou de leurs toxines dans l’organisme.
  • Remplacer les tampons toutes les 4 à 8 heures.
  • Éviter de porter des tampons durant la nuit.
  • Ne jamais utiliser des tampons avant l’apparition des règles, privilégier la serviette hygiénique.
  • Se laver les mains avant chaque manipulation d’un tampon.
  • Utiliser les serviettes hygiéniques en alternance avec le tampon.

La matière actuellement utilisée pour la fabrication des tampons (coton ou rayonne) ne serait pas reliée aux infections bactériennes.

Le recours à des méthodes de contraception dites de barrière, comme l’éponge, la cape cervicale ou le diaphragme, pourraient également constituer des facteurs de risque d’apparition du choc toxique, car ils sont susceptibles d’irriter la muqueuse vaginale.

 

 

La prévention d’un staphylocoque

Laver les mains 2

Pourquoi prévenir ?
La plupart des infections à staphylocoque sont de faible gravité et se traitent bien à l’aide d’antibiotiques. Cependant, dans certains cas, la bactérie peut passer dans la circulation sanguine, s’y développer et parfois même se multiplier dans les articulations, les poumons ou le cœur et causer de graves infections pouvant s’avérer mortelles.

 

Mesures préventives de base
  • Lavez vos mains régulièrement. Un lavage de main adéquat est la meilleure défense contre les bactéries. Lavez vigoureusement vos mains avec du savon durant au moins 15 à 30 secondes et séchez-les avec un séchoir ou du papier propre.
  • Gardez vos blessures couvertes. Les coupures et les éraflures doivent rester propres et couvertes de bandages stériles et secs jusqu’à leur guérison. Le pus qui émane de plaies contient souvent des bactéries de type staphylocoque, les garder couvertes réduit leur propagation.
  • Évitez de partager des objets personnels tels que des serviettes, des draps, des rasoirs, des vêtements de sport ou de l’équipement athlétique. Les bactéries à staphylocoque peuvent se transmettre par des objets autant que de personne à personne.

 

Mesures pour prévenir les complications
Afin de réduire les risques de choc toxique, les femmes devraient adopter des mesures d’hygiènes adéquates lors de l’utilisation de tampons :

 

  • Lavez vos mains avant chaque manipulation d’un tampon.
  • Remplacez les tampons toutes les 4 à 8 heures.
  • Utilisez des tampons au pouvoir d’absorption minimal pour vos besoins.
  • Évitez de porter des tampons durant la nuit.
  • Évitez d’utiliser des tampons avant l’apparition des règles, privilégiez la serviette hygiénique.

Utilisez les serviettes hygiéniques en alternance avec le tampon.

 

A lire :

Plantes pour nettoyer le foie

tomber enceinte naturellement

Traitement naturel des polypes utérins

soigner l’endométriose de manière naturelle

traitement naturel de l’éjaculation précoce