You are currently viewing salpingite traitement naturel

salpingite traitement naturel

Traitement naturel de la salpingite

Définition de la salpingite

La salpingite est une inflammation de l’une ou des deux trompes de Fallope due à une infection. Elle est causée par une bactérie qui est le plus souvent transmise lors d’un rapport sexuel non protégé. La salpingite est une maladie génitale très fréquente chez les femmes surtout chez les jeunes femmes âgées de 20 à 25 ans. Dans 50 à 70% des cas, elle passe inaperçue et n’est révélée qu’à l’occasion d’un bilan de stérilité. Dans cet article, les experts de Ndiasanté vous proposent un traitement naturel à base de plantes naturelles pour lutter contre la salpingite. Dans cet article, nous parlons de « salpingite traitement naturel ».

Causes et facteurs de risques de la salpingite

Dans la majorité des cas, la salpingite est causée par un germe (Chlamydia trachomatis, gonocoque ou des mycoplasmes) transmis lors d’un rapport sexuel non protégé. Il peut alors s’agir d’une infection ou d’une maladie sexuellement transmissible. Une fois que la contamination est faite, les microbes vont traverser le col de l’utérus pour remonter dans l’utérus et arriver jusqu’aux trompes. On parle d’infection génitale haute. Outre cette cause, la salpingite peut aussi être causée par :

  • La pose d’un stérilet ;
  • Un curetage utérin ;
  • Interruption chirurgicale au niveau de l’utérus ;
  • Bacille de la tuberculose ;
  • Entérobactéries vivant dans le tube digestif.
  • Interruption volontaire de grossesse (IVG) ;
  • Hystéroscopie ;
  • Appendicite

Les facteurs pouvant favorisés la salpingite sont entre autre :

  • L’âge car elle touche particulièrement les jeunes femmes âgées entre 20 et 25 ans ;
  • Multiplicité des partenaires sexuels au cours d’une même année ;
  • Antécédent d’IST ;
  • Présence d’une infection récente de l’urètre chez le partenaire sexuel ;
  • Intervention ou examen endo-utérin

 

Symptômes et complications de la salpingite

La salpingite est souvent asymptomatique raison pour laquelle elle est difficile à diagnostiquer et n’est découverte que lors d’un bilan d’infertilité. Mais elle peut se manifester par les symptômes suivants :

  • Douleurs dans le bas du ventre irradiant vers les cuisses et les organes génitaux ;
  • Forte fièvre associée à des frissons ;
  • Ecoulements jaunâtres du vagin ;
  • Fréquent besoin d’uriner ;
  • Brulure lors de la miction ;
  • Intenses douleurs pelviennes après un rapport sexuel, en fin de journée et à l’effort ;
  • Perte de sang en dehors des règles ;
  • Troubles intestinaux ;
  • Pertes vaginales malodorantes

Quand elle est vite prise en charge et bien traitée, la salpingite guérit en 48 heures ou en 72 heures. Par contre, si le traitement est mal suivi, une nouvelle contamination est possible suivi de complications comme :

Prévention de la salpingite

Pour prévenir la salpingite, nous recommandons de :

  • Utiliser des préservatifs lors des rapports sexuels ;
  • Faire régulière sa toilette intime avec de l’eau claire ;
  • Se nettoyer de l’avant vers l’arrière après la miction ;
  • Veiller à bien sécher la vulve après la toilette ;
  • Eviter de porter des vêtements trop serrés

 

Quelques remèdes naturels pour déboucher les trompes

Nous avons menés une série de recherches afin de vous proposer les meilleurs remèdes naturels pour déboucher les trompes et vous permettre de tomber rapidement enceinte. Les résultats issus de nos recherches sont les suivants :

  • Le curcuma

Le curcuma est un anti-inflammatoire naturel qui s’avère très efficace pour déboucher les trompes de Fallope. La curcumine qui est l’élément actif présent dans le curcuma permet de réduire l’inflammation dans les trompes. Pour la consommation, vous pouvez introduire de petites doses de curcuma dans votre repas ou boire un verre d’eau au curcuma mais toujours en petites doses. En effet, à des doses élevées (plus de 8 grammes par jour) le curcuma peut avoir des effets secondaires indésirables. Dans cet article, nous parlons de « salpingite traitement naturel »

  • L’ail

L’ail est un excellent allié pour améliorer la fertilité de la femme et déboucher les trompes de Fallope. Souvent consommé pour ses nombreux bienfaits sur la santé, l’ail a également des propriétés aphrodisiaques qui aident à améliorer la circulation sanguine dans le corps. Manger de l’ail cru à jeun tous les jours permet de combattre le mauvais cholestérol, d’abaisser la pression artérielle et de combattre l’infertilité chez la femme. Dans cet article, nous parlons de « salpingite traitement naturel »

  • La vitamine C

La vitamine C est un antioxydant qui permet de réduire l’inflammation en aidant votre système immunitaire à mieux fonctionner. Par conséquent, il est un excellent allié pour soigner les cicatrices et déboucher les trompes. La vitamine C est présente dans les agrumes ainsi que dans les fraises, le brocoli et les poivrons verts.

  • L’huile de ricin

L’huile de ricin est utilisée depuis des siècles pour traiter l’infertilité féminine et pour déboucher les trompes de Fallope. Son utilisation est très simple et il vous faut juste un chiffon et l’huile de ricin. Vous commencez d’abord par tremper le chiffon dans l’huile de ricin et ensuite vous placez le chiffon sur le bas de votre ventre. Cette thérapie permet d’améliorer la circulation dans la région pelvienne et de contribuer à la cicatrisation des tissus et des organes sous cutanés.

  • Le vinaigre de cidre de pomme

Le vinaigre de cidre est issu de la fermentation de plusieurs éléments ce qui lui permet de produire des levures et bactéries favorables au déblocage des trompes s’il est pris de manière quotidienne. Pour la consommation du vinaigre de cidre, vous devez mélanger deux cuillères à soupe de vinaigre de dans un verre d’eau et y ajouter une touche de miel ou de mélasse pour adoucir le mélange avant de le boire. Dans cet article, nous parlons de « salpingite traitement naturel ».

  • L’armoise

L’armoise est une plante très utilisée dans un certain nombre de cultures en raison de ses effets bénéfiques sur la fertilité de la femme. Elle permet aussi de déboucher les trompes. En médecine chinoise, elle est utilisée sous la forme de moxibustion qui est en fait une pratique consistant à bruler une armoise au-dessus d’un point d’acuponcture.

  • L’argile verte

L’argile verte est fréquemment utilisée en Afrique de l’Est pour déboucher les trompes. Les trompes sont débouchées grâce à un traitement sérieux de l’argile verte et le suivi d’un programme d’alimentation établit par le diététicien traitant ou le naturothérapeute. Dans cet article, nous parlons de « salpingite traitement naturel »

LES CONSÉQUENCES DE LA SALPINGITE
Qu’arrive-t-il si je ne traite pas la salpingite? Est-ce dangereux ?
Les trompes altérées par une salpingite risquent de ne plus pouvoir jouer leur rôle, qui est essentiel. C’est en effet dans les trompes que se rencontrent l’ovule et le spermatozoïde et c’est aussi dans la trompe que se produisent les premières divisions de l’œuf avant qu’il n’aille nicher dans l’utérus. L’infection a pour effet de boucher les trompes ou d’en modifier les parois, multipliant les risques d’avortement spontané ou de grossesse extra-utérine.
Une femme qui a déjà eu une salpingite a d’ailleurs un risque de grossesse extra-utérine multiplié par six. Mais, parmi les conséquences de la salpingite, c’est l’infertilité qui occupe le premier rang. La salpingite est fréquemment découverte à posteriori lors d’un bilan médical pour infertilité, ce qui confirme la fréquence de l’évolution « silencieuse » de cette maladie.  . 
Plus une femme a souffert fréquemment de cette infection, plus le risque de stérilité est grand : après un épisode, le risque est d’environ 15 %. Après deux, le risque double à 30 % et il atteint 60 % chez les femmes qui ont eu trois salpingites ou plus.
Salpingites : séquelles et conséquences
Les séquelles de l’infection génitale haute de la femme sont liées à deux facteurs :
– la fragilité des trompes dont la muqueuse, une fois détruite par l’infection, ne se régénère pas, et dont le canal s’obture partiellement ou complète­ment de façon définitive,
‑ la tendance qu’a le péritoine pelvien infecté à sécréter un exsudat fibrineux, responsable d’adhéren­ces péri-tubo-ovariennes.
Ces séquelles sont de trois ordres :
1- stérilités tubaires obstructives,
2- douleurs pelviennes chroniques,
3- grossesses extra-­utérines (GEU).
A lire :