You are currently viewing eviter fausse couche

eviter fausse couche

Ndiasanté propose des traitements naturelles sur comment « eviter fausse couche »

SOLUTION NATURELLE POUR EVITER UNE FAUSSE COUCHE

Fausse couche : De quoi s’agit-il ?

Une fausse couche encore connue sous le nom d’avortement spontané, est une interruption de la grossesse qui survient souvent lorsque l’embryon ou le fœtus présente une anomalie génétique ou lorsqu’il ne parvient pas à s’implanter dans l’utérus. Le corps de la femme expulse alors cet embryon spontanément. Les fausses couches interviennent durant les six premiers mois de grossesse mais majoritairement avant un mois et demi de grossesse. Près de 25% des femmes sont victimes des fausses couches au cours de leur toute première grossesse. Et on estime que 10 à 15% des grossesses n’arrivent pas à terme dans le monde. Nombreuses sont les fausses couches qui passent inaperçues car elles surviennent alors que la femme ne sait pas encore qu’elle est enceinte. Qu’elles surviennent en début ou en fin de grossesse, les fausses couches sont un événement assez difficile à affronter pour les femmes aussi bien physiquement que psychologiquement. Ndiasanté propose des traitements naturelles sur comment « eviter fausse couche ».

vous pouvez découvrir notre traitement en cliquant ici.

Comment savoir que l’on fait l’objet d’une fausse couche ?

Les signes de fausse couche qui doivent vous pousser à consulter votre médecin sont entre autre :

  • Une hémorragie abondante contenant du mucus ou des caillots ou soit des saignements vaginaux légers continuels ou irréguliers;

  • Fortes douleurs pelviennes, vomissements et crampes utérines;

  • Disparition des nausées et douleurs mammaires;

En fonction de la gravité des symptômes, une prise en charge médicale peut s’avérer nécessaire en cas de fausse couche. Surtout si l’on est face à une fausse couche hémorragique ; fausse couche qui s’accompagne de symptômes de choc et de saignements très abondants ; qui constitue une urgence médicale. Il arrive que certaines fausses couches soient totalement asymptomatiques et elles ne sont découvertes que lors d’un contrôle médical. Notons que tous les saignements ne sont pas synonymes d’une fausse couche imminente, mais, néanmoins, il est plus rassurant de consulter son gynécologue en cas de doute. De plus, une fausse couche n’impacte en rien votre capacité à concevoir de nouveau. Ndiasanté propose des traitements naturelles sur comment « eviter fausse couche ».

Pour connaitre les symptômes des fausses couches, vous pouvez cliquez ici.

 

Quelles sont les différents types de fausse couche qui existent ?

Il existe quatre (04) différents types de fausse couche à savoir :

  • La fausse couche précoce: qui est la plus fréquente, elle intervient au cours du premier trimestre (avant 14 semaines) de grossesse et complique environ 10% des grossesses ;

  • Une fausse couche tardive: qui est plus rare (environ 1% des cas) et nécessite des soins particuliers, elle survient au cours du deuxième trimestre de grossesse généralement entre 14 et 22 semaines ;

  • La fausse couche isolée: lorsque la femme en fait une seule suivie d’une grossesse normale ;

  • Une fausse couche répétitive: qui désigne au moins trois interruptions spontanées consécutives avant la quatorzième semaine chez environ 1 à 5% des femmes.

Vous avez des problèmes de conception d’enfants, voici notre produit sur la thérapie pour traiter les infections à Chlamydia. Pour avoir plus de traitements, visitez notre boutique ici.

Quelles sont les causes des fausses couches ?: 

Les fausses couches sont généralement dues à une anomalie génétique de l’embryon ce qui rend la poursuite de la grossesse impossible et oblige le corps de la mère à l’expulser. Elles peuvent être aussi liées à la mère à cause de certains facteurs tels que :

  • L’âge plus il est avancé plus le risque de fausse couche est élevé ;
  • Des infections dues à la consommation de substances comme l’alcool, les drogues, le tabac ou certains médicaments ;
  • Anomalies utérines (fibromes, kystes…) ;
  • Certaines pathologies telles que le diabète mal contrôlé, des troubles hormonaux, des maladies immunitaires… ;
  • Qualité du sperme de l’homme ;
  • L’obésité ;
  • L’exposition à des pesticides.

Peut-on prévenir une fausse couche ?

On ne peut prévoir une fausse couche, mais il est possible pour la mère de prendre certaines dispositions afin de l’éviter. Elle peut éviter de fumer et arrêter de consommer de l’alcool ; limiter sa consommation de caféine ; ne consommer aucun type de drogue ; éviter les aliments crus et enfin se faire vacciner contre la rubéole.

Mais que faire si malgré la prise de ces précautions une fausse couche survient quand même ? Nous apportons solution à votre problème avec un remède naturel à base de plante issue de la médecine traditionnelle africaine. Allez à la découverte de ce remède dans les lignes qui suivent.

Solution naturelle (Ndiasanté) pour soigner la grossesse qui veut descendre

Nous vous présentons ici la solution naturelle pour arrêter les fausses couches. Elle est très facile à faire et vous pouvez la préparer vous-même.

Ingrédient :

  • Feuille de Djokodjè (Cissanpelos) ;
  • Ohoué (kaolin ou calcaire)

Protocole :

Ecrasez le kaolin jusqu’à obtention d’une poudre. Faites bouillir ensuite les feuilles de Djokodjè et y ajouter la poudre d’ohoué. Bien mélanger le tout et faire boire un grand verre à bambou à la femme trois fois par jour. Le résultat est immédiat.

C’est un remède très efficace qui permet de prévenir ou de stopper les fausses couches.

Par ailleurs, si vous désespérer d’avoir un bébé et que vous avez tout essayer sans succès, ne baissez pas les bras. Il n’est pas encore tard pour concrétiser votre rêve. Cliquez sur ce lien pour découvrir la solution naturelle miraculeuse que nous vous proposons pour tomber enceinte dans les plus brefs délais (délai de 14 jours après la fin des règles) : Grossesse rapide. Pour en savoir plus sur les fausses couches, cliquez ici:

Ou composez le numéro suivant : 00 229 67 31 11 12 (Appel ou WhatsApp) .

Pour un traitement pour les règles douloureuses, vous pouvez cliquez ici.