You are currently viewing Drépanocytose hétérozygote

Drépanocytose hétérozygote

Dans cet article, nous vous emmenons à la découverte de la drépanocytose hétérozygote.

Qu’est-ce que la drépanocytose hétérozygote ?

En premier lieu, la drépanocytose est une maladie de l’hémoglobine. Notons que l’hémoglobine est le composant essentiel des globules rouges. Il permet de transporter l’oxygène dans le sang. Ensuite, c’est une mutation unique et ponctuelle du gène au sein de l’ADN des parents qui la provoque. La drépanocytose est donc une maladie génétique héréditaire très répandue dans le monde. Aussi, cette mutation du gène conditionne, dans certains cas, l’apparition des globules rouges rigides de formes allongées en feuilles d’acanthe.  Donc, en cas de drépanocytose, l’hémoglobine adopte une forme anormale. Ce qui engendre ainsi des déformations des globules rouges qui deviennent fragiles et rigides. Cette hémoglobine est dite hémoglobine S (pour Sickle qui signifie faucille en anglais). Pour qu’un enfant soit atteint, chacun de ses parents doit lui transmettre le gène muté. Il existe plusieurs formes de drépanocytose. Mais celle qui nous intéresse ici est la drépanocytose hétérozygote.

drepanocytose hétérozygote

En effet, la drépanocytose hétérozygote est une forme bénigne de la maladie. Ce qui signifie que la maladie se trouve sur un seul gène. Ce type de drépanocytose correspond à la forme AS. L’hémoglobine S n’est donc transmise que par un parent. Dans ce cas, l’individu porte le gène mais ne développe pas la maladie. En revanche, il peut donner naissance à un enfant drépanocytaire si l’autre parent porte aussi le gène. Chez les personnes qui portent un seul gène anormal, la maladie ne se déclare pas cliniquement. De plus, cette forme offre une plus grande résistance au paludisme.

 

Quels sont les symptômes de la drépanocytose hétérozygote ?

Les porteurs de la drépanocytose hétérozygote ne font pas de crises douloureuses ou d’hémolyse. La maladie ne se manifeste donc pas. Cependant, ils risquent quand même une maladie rénale chronique et une embolie pulmonaire. Aussi, pendant un exercice physique intense, une rhabdomylose et une mort subite peuvent survenir. Par ailleurs, la diminution de la concentration des urines est fréquente. Une hématurie unilatérale (souvent le rein gauche) peut survenir mais elle est spontanée et résolutive. En outre, des nécroses papillaires rénales caractéristiques peuvent apparaitre mais plus fréquemment chez les homozygotes. Et il existe une association extrêmement rare avec le carcinome médullaire du rein.

 

Conseils de prévention contre la drépanocytose hétérozygote

Chez les parents porteurs de la drépanocytose hétérozygote, on recommande un diagnostic prénatal au début de chaque grossesse. Car le dépistage n’est pas automatiquement fait à tous les nouveaux nés. Par exemple, en métropole, uniquement les enfants dont les parents sont originaires de zones à risque ont droit au dépistage. En revanche, il est systématique chez tous les enfants qui naissent dans les départements d’outre-mer. En cas de drépanocytose avérée, des mesures peuvent être prises. Il s’agit de :

  • Réduire au maximum l’exposition au froid ;
  • Bien se couvrir ;
  • Eviter les métiers à risque ;
  • Ne pas faire d’efforts intenses ;
  • Eviter les situations à risque de déshydratation ;
  • Boire régulièrement et abondamment de l’eau ;
  • Eviter l’altitude au-dessus de 1500 mètres ;
  • Faire les vaccinations de façon scrupuleuse surtout celle du pneumocoque

 

Traitement naturel

La drépanocytose est une maladie incurable qui affecte la qualité de vie des personnes atteintes ainsi que de leur entourage. La drépanocytose hétérozygote est certes moins grave mais elle nécessite quand même un suivi. Néanmoins, pour amoindrir ces effets douloureux, le centre de phytothérapie, NDIASANTE, propose des remèdes naturels pour soigner le mal. Ces remèdes soignent l’anémie, les infections et les crises répétitives liées à la maladie. Aussi, nos remèdes naturels sont sans effets secondaires. Pour mieux connaitre nos remèdes, cliquez sur le lien ci-dessous. Ndiasanté vous réserve également un suivi régulier tout au long du processus de traitement. Pour améliorer votre qualité de vie, mais également pour mieux prévenir les symptômes de la drépanocytose. De plus, l’utilisation de notre remède inhibe aussi les effets de la drépanocytose hétérozygote. La durée de notre traitement s’étend sur trois mois.

Prière visiter nos sites : https://www.ndiasanté.com

Joignez-nous (appels ou messages) au : (00229) 67 31 11 12, 07 53 84 54 92

Laisser un commentaire

Entrez Captcha ici : *

Reload Image