You are currently viewing Blennorragie traitement

Blennorragie traitement

La blennorragie est l’une des infections sexuellement transmissibles les plus fréquentes. Dans cet article, Ndiasanté vous propose un traitement contre la blennorragie.

A LIRE : Infection pulmonaire : symptômes

 

Qu’est-ce que la blennorragie ?

Pour commencer, la blennorragie est une maladie qui fait partir de la famille des infections sexuellement transmissibles (IST). On l’a connait aussi sous le nom de chaude pisse (dans le langage populaire) ou urétrite gonococcique. Ensuite elle se répand beaucoup plus dans la population des jeunes de 15 à 30 ans. Et elle se manifeste par une infection des organes génito-urinaires. Homme comme femme en sont victimes mais les hommes y sont particulièrement sujets. Par ailleurs, un enfant aussi peut y être exposé suite à des sévices sexuels. Un nouveau-né également mais uniquement lors de l’accouchement s’il s’avère que sa mère est atteinte. Ainsi donc, il peut présenter une conjonctivite à la naissance.

La blennorragie est une infection est transmise lors de rapports sexuels non protégés avec un partenaire infecté. La bactérie en cause ici est le gonocoque. Parmi toutes les IST, la blennorragie est la seconde affection la plus fréquente. Et tous les types de rapports sexuels peuvent être contaminants. Souvent elle se manifeste par un écoulement vaginal chez la femme ou périnéal chez l’homme. Cette maladie courante voit son taux de sévérité réduit grâce aux traitements actuels. Le traitement médical, lui, repose essentiellement sur la prise d’antibiotique. Mais la phytothérapie, elle, se repose sur les propriétés des plantes pour définitivement vous en débarrasser. Néanmoins, le meilleur traitement contre la blennorragie reste quand même la prévention.

 

Blennorragie traitement : Quelles sont les causes et les personnes à risque ?

La blennorragie est due à la bactérie « Neisseria Gonorrhoeae » ou plus simplement « gonocoque ». Elle pénètre l’organisme par les voies sexuelles. Ensuite, elle colonise les tissus au niveau de l’urètre, du col de l’utérus, du rectum, de la gorge et de l’œil. Elle se transmet lors de relations sexuelles non protégées avec une personne atteinte. Et ce même si elle présente ou non des symptômes. De plus, tous les rapports sexuels peuvent être contaminants y compris les rapports buccogénitaux. D’ailleurs les rapports buccogénitaux seraient à l’origine de 50% des cas. La recrudescence des cas de blennorragie s’observe particulièrement chez les jeunes. Car ils ont des pratiques sexuelles à risque souvent sous l’influence d’une consommation excessive d’alcool ou autres substances. Mais quel traitement contre la blennorragie serait le plus efficace ? Nous allons y venir après avoir abordé les manifestations.

Les personnes les plus à risque selon les données statistiques en France sont :

  • Les hommes entre 21 et 30 ans et les femmes entre 16 et 25 ans ;
  • Les homosexuels (HSH) ;
  • Personnes porteuses du virus VIH du SIDA ;
  • Ceux qui ont des partenaires sexuels multiples ;
  • Utilisation inconstante des préservatifs ;
  • Faire des fellations sans aucune protection.

Souvent, on constate l’association de la transmission d’autres IST ou MST (comme le virus du sida, la syphilis, la chlamydia) à celle de la blennorragie. Ceci est possible dans la mesure où les facteurs de risque sont similaires.

 

Quels sont les symptômes et traitement de la blennorragie ?

Généralement, les symptômes de la blennorragie se manifestent à partir du site d’infection. Plus rarement, l’infection peut se propager vers d’autres zones (la peau ou les articulations) via le canal de la circulation sanguine. De plus, les symptômes se manifestent dans l’intervalle de 2 à 14 jours après la contamination. Mais nous allons distinguer les manifestations chez les hommes et les femmes. On peut ainsi énumérer comme manifestations :

  • Chez les hommes la blennorragie se manifeste par :
  • Gêne au niveau de l’urètre ;
  • Douleurs légères ou sévères lors de la miction ;
  • Ecoulements verdâtres ou jaunâtres au niveau du pénis ;
  • Besoins fréquents d’uriner ;
  • Gonflement et rougissement du méat urinaire du pénis ;
  • Scrotum qui enfle et devient plus sensible au toucher lorsque l’infection se propage ;

 

  • Chez la femme l’infection est très souvent asymptomatique. Ce qui favorise la transmission de la maladie. Néanmoins, certains symptômes peuvent se manifester. Il s’agit de :
  • Gêne au niveau génital qui se traduit par une inflammation du col utérin, de la vulve et du vagin ;
  • Pertes vaginales jaunâtres et purulentes ;
  • Douleurs pelviennes importantes surtout lors des rapports sexuels ;
  • Syndrome de FITZ-HUGH-Curtis

Cependant, qu’il y ait des symptômes ou pas, notre traitement contre la blennorragie vient à bout de la bactérie.

 

Evolution de la blennorragie

Habituellement, lorsque l’infection est bien traitée avec les médicaments adaptés, elle disparait au bout de quelques jours. Mais en l’absence de traitement adéquat, la blennorragie engendre des complications. Et ces complications concernent les deux sexes. En effet, chez l’homme, la complication engendre : une infection de la prostate ; une infection des testicules avec risque de stérilité. Et si l’infection persiste pendant plusieurs mois, elle engendre un rétrécissement de l’urètre. Tandis que chez la femme, l’infection peut s’étendre au haut de l’appareil génital. Elle va donc se manifester sous la forme d’une endométrite (infection de la muqueuse utérine) ou une salpingite (infection des trompes utérines). La salpingite peut entrainer un risque de stérilité ou une grossesse extra-utérine. Une dernière complication, il s’agit d’une péritonite (infection des enveloppes qui entourent les organes abdominaux).

Au niveau des deux sexes, la diffusion du germe dans le sang entraine la fièvre, des signes cutanés et une arthrite. Avec toutes ces complications, nous voyons l’importance d’un bon traitement contre la blennorragie.

 

Diagnostic de la blennorragie

Dans un premier temps, le diagnostic de la blennorragie est clinique lorsqu’il existe des symptômes. Ensuite, on confirme ce diagnostic par une analyse des urines ou un prélèvement au niveau des organes en cause. Mais en cas d’écoulement accessible, le médecin prélève juste un échantillon à l’aide d’un coton-tige. Après quoi, on envoie les prélèvements au laboratoire d’analyse afin d’identifier la bactérie. Ainsi, on recherche une éventuelle résistance au traitement antibiotique. Comme ça, il serait plus facile de prescrire le traitement adéquat. Celui le plus adéquat est le traitement contre la blennorragie que vous propose le centre Ndiasanté.

 

Traitement naturel contre la blennorragie

Le centre de phytothérapie Ndiasanté vous propose un traitement naturel contre la blennorragie. Ce traitement est préparé avec des plantes et herbes médicinales aux vertus thérapeutiques. Faites-nous confiance et vous ne serez pas déçus. Les plantes sont la solution pour guérir naturellement tous vos maux. Car, les plantes possèdent des propriétés exceptionnelles qu’on ne peut dénombrer. Alors, n’hésitez plus et passez la commande de votre traitement contre la blennorragie dans notre boutique en ligne. N’hésitez pas non plus à visiter la boutique afin de découvrir toute la panoplie de nos thérapies. Il vous suffit de cliquer sur le lien www.ndiasanté.com

 

Durée du traitement contre la blennorragie

La durée de notre traitement naturel contre la blennorragie s’étend sur deux et trois mois. A la fin de cette période de traitement régulier, la bactérie aura totalement disparu de votre corps. Aussi, notre prise en charge est individualisée. Ce qui veut donc dire qu’elle variera en fonction de vos symptômes et de vos attentes.

A lire : Remède naturel pour détruire par les plantes le virus du VIH SIDA

Pour de plus amples informations, veuillez contacter nos experts, soit en ligne directe ou par Whatsapp, au +33 7 53 84 54 92

Laisser un commentaire

Entrez Captcha ici : *

Reload Image